Télécharger gratuit ebooks

Ebooks gratuit Moteur de recherche pour les formats pdf et epub

Nephilim L'autre histoire du mal Melusine Vaglio Uploaded 1fichier NitroFlare

Nephilim - L'autre histoire du mal - Melusine Vaglio


Nephilim - L'autre histoire du mal - Melusine Vaglio

Une partie apocryphe de l'Ancien Testament, récemment retrouvée à Qumram, raconte une étrange histoire : En des temps reculés, les Anges veilleurs descendirent sur Terre et s'unirent avec celles des filles des hommes qui leur plaisaient. De ces rencontres contre-nature, naquirent des êtres masculins extrêmement intelligents, beaux et animés par une grande volonté de domination. Les "Anges déchus", et les Néphilim, leur progéniture maudite, auraient transmis aux hommes les savoirs occultes interdits. Cette histoire cachée des origines du mal sur Terre, censurée par l'Eglise pendant 1600 ans, nourrit pourtant toute la subculture populaire actuelle, des séries-télé aux groupes de rock, ainsi que les théories du complot qui prolifèrent sur l'Internet... N'est-il pas temps de reconnaître dans le mythe des Néphilim le soubassement des savoirs interdits véhiculés par la culture populaire ? Pourquoi l'Eglise a-t-elle fait peser un interdit sur ces connaissances ésotériques dangereuses ? En quoi les lectures alternatives du mythe des Néphilim nourrissent-elles les perceptions paranoïdes du réel et l'idée d'une Histoire cachée de l'humanité ?


Nephilim - L'autre histoire du mal - Melusine Vaglio


Nephilim - L'autre histoire du mal - Melusine Vaglio

Une partie apocryphe de l'Ancien Testament, récemment retrouvée à Qumram, raconte une étrange histoire : En des temps reculés, les Anges veilleurs descendirent sur Terre et s'unirent avec celles des filles des hommes qui leur plaisaient. De ces rencontres contre-nature, naquirent des êtres masculins extrêmement intelligents, beaux et animés par une grande volonté de domination. Les "Anges déchus", et les Néphilim, leur progéniture maudite, auraient transmis aux hommes les savoirs occultes interdits. Cette histoire cachée des origines du mal sur Terre, censurée par l'Eglise pendant 1600 ans, nourrit pourtant toute la subculture populaire actuelle, des séries-télé aux groupes de rock, ainsi que les théories du complot qui prolifèrent sur l'Internet... N'est-il pas temps de reconnaître dans le mythe des Néphilim le soubassement des savoirs interdits véhiculés par la culture populaire ? Pourquoi l'Eglise a-t-elle fait peser un interdit sur ces connaissances ésotériques dangereuses ? En quoi les lectures alternatives du mythe des Néphilim nourrissent-elles les perceptions paranoïdes du réel et l'idée d'une Histoire cachée de l'humanité ?


Néphilim - L'autre histoire du mal - Mélusine Vaglio


Néphilim - L'autre histoire du mal - Mélusine Vaglio


Une partie apocryphe de l'Ancien Testament, récemment retrouvée à Qumram, raconte une étrange histoire : En des temps reculés, les Anges veilleurs descendirent sur Terre et s'unirent avec celles des filles des hommes qui leur plaisaient. De ces rencontres contre-nature, naquirent des êtres masculins extrêmement intelligents, beaux et animés par une grande volonté de domination. Les « Anges déchus », et les Néphilim, leur progéniture maudite, auraient transmis aux hommes les savoirs occultes interdits.

Cette histoire cachée des origines du mal sur Terre, censurée par l'Église pendant 1 600 ans, nourrit pourtant toute la subculture populaire actuelle, des séries-télé aux groupes de rock, ainsi que les théories du complot qui prolifèrent sur l'Internet... N'est-il pas temps de reconnaître dans le mythe des Néphilim le soubassement des savoirs interdits véhiculés par la culture populaire ? Pourquoi l'Église a-t-elle fait peser un interdit sur ces connaissances ésotériques dangereuses ? En quoi les lectures alternatives du mythe des Néphilim nourrissent-elles les perceptions paranoïdes du réel et l'idée d'une Histoire cachée de l'humanité ?

« Un éclairage totalement nouveau sur l'origine du mal et de la violence. Cette genèse des ténèbres se lit comme un thriller qui glace particulièrement le sang, puisqu'il s'agit de l'histoire de l'homme ! Dès les premières lignes, on est embarqué et on ne peut plus s'arrêter. » Jean-Christophe Crangé.


L'âge D'or de Mickey Mouse - Tome 7 - Iga Biva, L'homme du Futur et Autres histoires - 1946-1948

L'âge D'or de Mickey Mouse - Tome 7 - Iga Biva, L'homme du Futur et Autres Histoires - 1946-1948
L'âge D'or de Mickey Mouse - Tome 7 - Iga Biva, L'homme du Futur et Autres Histoires - 1946-1948

L'âge D'or de Mickey Mouse - Tome 7 - Iga Biva, L'homme du Futur et Autres Histoires - 1946-1948

L'âge D'or de Mickey Mouse - Tome 7 - Iga Biva, L'homme du Futur et Autres Histoires - 1946-1948
French | CBR | 134 pages | 222 MB


Robert A. Heinlein - histoire du Futur - 5 Tomes


Robert A. Heinlein - Histoire du Futur - 5 Tomes Robert A. Heinlein - Histoire du Futur - 5 Tomes

Les nouvelles du premier tome s'étalent sur la période située entre 1940 et 2000. En lisant Les routes doivent rouler ou Il arrive que ça saute on s'étonne de constater que Heinlein a su dès 1939-40 identifier la pénurie énergétique et la dépendance technologique, ainsi que les risques du nucléaire, comme problèmes majeurs à résoudre, même si les détails se sont révélés parfois erronés et les solutions qu'il y trouvait (comme les routes mécanisées, par exemple) prêtent parfois à sourire. Mais le défi principal est celui de la conquête spatiale, abordé de face dans L'homme qui vendit la Lune. Curieusement, dans ce récit Heinlein donne les moyens technologiques comme pratiquement acquis, mais son héros, D.D. Harriman, doit faire des merveilles pour vaincre les résistances d'ordre politique, commercial et psychologique à entamer cette nouvelle étape de l'espèce humaine.

C'est peut-être pour cette raison que la plupart des nouvelles qui suivent dans le deuxième tome mettent en scène la vie dans l'espace, sur la Lune ou les autres planètes, telle qu'elle serait vécue par des gens plutôt ordinaires. Beaucoup de ces textes-là parurent pour la première fois non pas dans les revues spécialisées comme Astounding, mais dans des publications comme le Saturday Evening Post, destinées au grand public américain. Même quand il se risque à faire des envolées lyriques dans la nouvelle Les vertes collines de la Terre, son chantre de l'épopée spatiale, Rhysling, reste un simple mécanicien de deuxième classe. Plus surprenant, mais assez révélateur, est la dernière nouvelle de ce tome, La logique de l'Empire, une dénonciation en règle de l'esclavage comme mal inhérent à toute expansion impérialiste.

Le troisième tome commence avec Oiseau de passage, un exemple type des textes écrits par Heinlein pour la jeunesse qui ont réussi à initier toute une génération d'Américains aux joies de la SF. On est heureux de voir que cette histoire d'une adolescente hyper-douée mais peu sûre dans ses rapports avec autrui, située dans le cadre exotique d'une ville lunaire, n'a rien perdu de sa fraîcheur. Les trois autres nouvelles forment une série un peu décousue, où l'Amérique sombre après le début du XXIe siècle dans une théocratie qui doit son emprise sur les esprits à une nouvelle « science » de la manipulation sémantique. Cela va interrompre l'exploration spatiale durant plusieurs décennies. Espérons seulement que l'auteur ne s'avère pas trop prophétique sur ce coup-là...

Le quatrième tome offre deux longs récits des premiers voyages interstellaires effectués par des hommes. Dans Les enfants de Mathusalem, on découvre qu'un programme de sélection génétique mené en secret par une certaine Fondation Howard depuis le XIXe siècle a donné pour fruit quelques lignées humaines qui jouissent d'une extrême longévité. Mais quand ces familles Howard révèlent enfin leur existence au reste du monde, elles butent contre un phénomène de rejet et d'intolérance. Elles vont s'emparer d'un vaisseau interstellaire et s'enfuir du Système solaire. Au cours de leur voyage elles rentreront en contact avec des civilisations extraterrestres bien étranges, au risque de perdre leur propre humanité. Grâce surtout à la sagesse très terre-à-terre de leur doyen, Lazarus Long (personnage parfois considéré comme un avatar de Heinlein lui-même et qui réapparaît dans les romans tardifs de l'auteur), ils rentreront à bon port.

Et pour clore, Les orphelins du ciel est l'un des premiers romans qui décrit les conséquences d'un très long voyage interstellaire à vitesse infraluminique, où les générations se succèdent à bord d'un énorme vaisseau contenant toute une écologie en vase clos. Ici, les passagers du Vanguard, en route pour Proxima du Centaure, ont connu une terrible déchéance suite à une mutinerie qui élimine les membres du personnel les plus qualifiés. Depuis, coupés de tout contact avec l'univers extérieur, ils arrivent à survivre mais ont perdu leurs connaissances scientifiques et même les quelques fragments de leurs origines transmis par tradition orale ont été détournés en simples superstitions. Mais un jeune homme réussit à atteindre un jour la mythique Salle de Contrôle et découvre la réalité dans une révélation traumatisante.



Le Transperceneige et histoires du Transperceneige



Le Transperceneige et Histoires du Transperceneige


Le Transperceneige et Histoires du Transperceneige



Éditeur(s) : Casterman 1984-2013
Auteurs : Lob, Legrand, Finet et Rochette

Le Transperceneige et Histoires du Transperceneige


Le Transperceneige (3 tomes) : Le Transperceneige file droit devant lui et ne s’arrête jamais. Autour, une Terre dévastée. À son bord, ce qu’il reste de l’Humanité. Ayant survécu au cataclysme qui a plongé la planète dans le froid polaire, les passagers n’ont d’autre choix que de se cloîtrer dans ce train qui reproduit les schémas d’une société cloisonnée et foncièrement inégalitaire. En tête, il y a les wagons dorés, suivis des secondes classes. En queue, les laissés-pour-compte. Les queutards. ??Les conditions de vie, forcément, deviennent de plus en plus difficiles à mesure qu’on régresse dans la hiérarchie. Promiscuité, épidémies, rationnement… Un jour, Proloff en a marre. Il tente de se frayer un chemin vers l’avant, après un passage éprouvant par l’extérieur. Las ! Il est immédiatement arrêté par une junte militaire qui dicte les règles et impose sa puissance. En sa compagnie, Adeline ne sait trop vers quel funeste destin ses pas la dirigent. Toujours est-il qu’en prenant le parti des miséreux, elle va à l’encontre de l’égoïsme ambiant et se met les autorités à dos. Ensemble, les deux insoumis fouilleront jusque dans les entrailles du convoi, révélant un environnement empreint de mysticisme et sous la coupe d’une dictature.??Rigueur et cohérence. C’est ainsi que le récit développé par Lob et Rochette dans le premier volume de cette trilogie se définit le mieux, tant cette vision du futur est crédible. Sûrement fait-elle écho aux travers ancestraux de l’homme, ce qui lui donne un côté intemporel. Le graphisme en noir, blanc et gris n’est pas vraiment daté ; il crée un monde propre aux auteurs, déshumanisé par la nécessité de survivre, mais permettant par instants à l’émotion d’affleurer et à l'empathie de s'installer. Le sort des personnages constitue au final la clé de voûte de l’histoire.
Histoires du Transperceneige : Le parcours éditorial et cinématographique du Transperceneige est exactement à l'image de ce que raconte son scénario : une histoire de rescapés. Conçu dès le milieu des années 70, ce grand récit typique des angoisses de la fin du millénaire précédent a survécu contre toute attente à la disparition soudaine de son premier dessinateur (Alexis) puis à celle de son premier scénariste Jacques Lob, avant de renaître trente ans après sa première publication sous la forme d'une ambitieuse adaptation cinéma dont l'aboutissement, lui aussi, tient littéralement du miracle. C'est cette très étonnante saga à rebondissements, pleine de détours, de surprises et de coups de théâtre que retrace Nicolas Finet dans ces Histoires du Transperceneige. Nourri d'entretiens, de recherches et d'anecdotes souvent inédites, un grand livre illustré pour explorer et comprendre toutes les facettes, les recoins et les incarnations d'une oeuvre peu commune, en écho à la sortie sur les écrans du film Snowpiercer de Bong Joon-ho, à la fin de l'été, et de la publication de la trilogie de Rochette, Lob et Legrand sous la forme d'une intégrale.






histoire du Far West Tomes 26 à 31

Histoire du Far West Tomes 26 à 31

Éditeur(s) : Larousse 1981
Langue : Français
Auteur : Serpieri, Giroud, Millani, Carlo, Ollivier, Taconi, et Ongaro

Des batailles des bleus contre les indiens, des histoires de mormon, des personnages légendaires ont croisé le chemin de l'éditeur Larousse... En début d'album une carte des USA situe les lieux des principaux événements et des encarts résument les principales dates des personnages des récits ainsi que les principaux événements dans le monde à la même période.
Des albums inégaux par le graphisme puisque des auteurs différents illustrent les histoires. Ils ont tous un style ultra réaliste mais avec un coup de crayon très différent l'un de l'autre. Le plus admirable est sans conteste Serpieri (auteur de Druuna) dont le dessin très travaillé est superbe, de même que ses couleurs. A côté, le dessin de Marcello parait fade. C'est pourtant un dessin réaliste de qualité mais ses personnages paraissent plus raides, leurs attitudes sont moins naturelles. 
D'un point de vue historique, c'est instructif et intéressant.

Format : JP(e)G
Résolution : 2540 x 3370 pixels (chaque tome)
Langue : Francais
Nombre de pages : 120 pages (24 p chaque tome)
Couleurs : RVB
Nombre des fichiers 6
Total du post : 305 Mo




Une histoire du Milieu : Grand banditisme...en France de 1850 à nos jours.


Une histoire du Milieu : Grand banditisme...en France de 1850 à nos jours.


Depuis les " apaches " qui rôdaient jadis près des barrières de Paris, jusqu'aux grands seigneurs issus de la French Connections tel Francis le Belge abattu en octobre 2000, le Milieu français du grand banditisme a connu de profondes métamorphoses. Pour la première fois, un livre retrace l'histoire de ce monde souterrain dans son étonnante diversité. Vers 1850, les truands se fédèrent en bandes et investissent le cœur des grandes villes. Jérôme Pierrat fait revivre la faune bigarrée des premiers ouvreurs de coffres, cambrioleurs, braqueurs, casseurs, escrocs et autres trafiquants à l'orée du XXe siècle. On passe en quelques décennies des bandes de quartier à casquette et espadrilles au Milieu marseillais ou parisien avec costumes rayés et souliers bicolores. De Buenos Aires à Shanghai, les Français sont alors les champions planétaires du trafic et du proxénétisme. Des Renucci, Guérini ou Carbone, fratries sanguinaires de l'entre-deux-guerres, aux caïds de la drogue et des jeux de l'an 2000, en passant par les collabos et résistants de l'Occupation, ce livre fait revivre mille réseaux et figures de légende, et dessine la face cachée de l'histoire contemporaine.



J.M.G. LE CLÉZIO - Mondo et autres histoires


J.M.G. LE CLÉZIO - Mondo et autres histoires

«Personne n'aurait pu dire d'où venait Mondo. Il était arrivé un jour, par hasard, ici dans notre ville, sans qu'on s'en aperçoive, et puis on s'était habitué à lui. C'était un garçon d'une dizaine d'années, avec un visage tout rond et tranquille, et de beaux yeux noirs un peu obliques. Mais c'était surtout ses cheveux qu'on remarquait, des cheveux brun cendré qui changeaient de couleur selon la lumière, et qui paraissaient presque gris à la tombée de la nuit. [...] Quand il arrivait vers vous, il vous regardait bien en face, il souriait, et ses yeux étroits devenaient deux fentes brillantes. C'était sa façon de saluer. Quand il y avait quelqu'un qui lui plaisait, il l'arrêtait et lui demandait tout simplement : "Est-ce que vous voulez m'adopter ?"»

Les contes de Le Clézio, qui semblent nés du rêve et du recueillement, nous parlent pourtant de notre époque. Venu d'ailleurs, Mondo le petit garçon qui passe, Lullaby la voyageuse, Jon, Juba le sage, Daniel Sindbad qui n'a jamais vu la mer, Alia, Petite Croix, et tant d'autres, nous sont délégués comme autant d'enfants-fées. Ils nous guident. Ils nous forcent à traverser les tristes opacités d'un univers où l'espoir se meurt. Ils nous fascinent par leur volonté tranquille, souveraine, accordée au silence des éléments retrouvés. Ils nous restituent la cadence limpide du souffle, clé de notre âme.


histoire du manga - Karyn Poupée


Histoire du manga - Karyn Poupée

Inconnu il y a cinquante ans en Occident, le mot manga est depuis passé dans toutes les langues du monde.
Le boom planétaire de cette forme narrative imagée, dont s'enorgueillit le Japon, s'inscrit dans un mouvement plus large de fascination / méfiance à l'égard de ce pays et de ses habitants.
Par intérêt artistique ou par opportunisme mercantile, les Occidentaux s'inspirent aujourd'hui de la « pop culture » japonaise tirée par ses mangas pour renouveler l'univers de la BD franco-belge ou celui des comics américains.
Peu importe que les origines de la composition graphique du manga se trouvent moins dans la tradition picturale ancestrale nippone que dans la caricature, les images de presse, et la bande-dessinée importées d'Occident, le manga actuel est bel et bien une création nippone.
Les traits caractéristiques du manga contemporain sont nés au japon et ce genre protéiforme s'est démarqué du reste de la production graphique mondiale du simple fait qu'il n'est autre que le reflet de la société nippone, énigmatique, unique, et son histoire un miroir de celle, tourmentée, du pays dans lequel il a mûri.
Explorer l'histoire des mangas, c'est aussi retracer celle de la société nippone depuis que cette forme de récit y a vu le jour, au début du XXe siècle jusqu'à nos jours.


Les 5 dernières recherches: